Les actualités des Assistants Maternels de l'Aveyron et du Lot

"J'ai tout essayé": une conférence de haut vol!!

image conférence.jpg

JOURNEE NATIONALE DES ASSISTANTES MATERNELLES

 

Compte-rendu de la conférence du 13-10-2016, animée par Caroline TERRAL (de FILLIOZAT ET CO)

THEME : « J’ai tout essayé », titre d’un ouvrage d’Isabelle FILLIOZAT.

 

Scénette de la vie quotidienne :

-une maman, 45 ans, pressée car elle part au travail.

-sa fille, Nina, 3 ans, concentrée car elle est en train de fabriquer un magnifique château.

« Nina, mais dépêche-toi voyons. Allez, vite, vite, mets tes chaussures ! On va être en retard et je vais encore me faire enguirlander par Michèle qui ferme les portes de l’école à 8h55 pétantes !... Quoi !! Tu n’es même pas habillée ? Mais tu te moques de moi là !! Allez, vite, vite … Je te préviens, si tu continues à lambiner, je pars sans toi !!!  «  etc, etc…

Quant à la célèbre scène du supermarché où nos chers bambins peuvent se révéler être particulièrement agaçants, qui n'a pas rêvé de rentrer dans un trou de souris pour échapper au regard méprisant d'une société bien-pensante qui vient ajouter, au mal-être déjà ressenti, de la culpabilité et de la honte!

D’entrée de jeu, la conférencière Caroline Terral nous plonge dans l’univers tourmenté des familles et pas besoin d’en écrire bien plus long pour imaginer vos sourires à la lecture de ces quelques lignes… ! Quels parents en effet (ou alors mentiraient-ils ?) n’a pas déjà vécu ces situations stressantes qui finissent invariablement dans les cris et les pleurs ?

Et pourtant ! Bienveillance, CNV (Communication Non Violente), parentalité positive, autant de termes qui sont sur toutes les bouches et dans tous les discours et qui laissent entrevoir une autre manière de penser l’éducation, preuve, s’il en était besoin, que notre société décadente nous incite à nous connecter de nouveau à notre humanité pour inventer une manière d’être et de penser, plus respectueuse de l’enfant et de ses émotions !

Les propos de Caroline TERRAL illustrent cette tendance qui, loin de n’être qu’un effet de mode passager, pousse les adultes à tenter de mieux comprendre l’enfant pour mieux l’accompagner. Mais comment donc fonctionne l’enfant ? De quoi a-t-il besoin pour bien se développer ?...

A l’image d’une plante qui, pour bien grandir, a besoin d’observation, d’eau et de soleil, l’enfant a besoin d’observation, d’amour et de bienveillance. Même si l’enfant détient, au fond de lui, le programme nécessaire à son bon développement (en cela, il faut leur faire confiance et ils sauront tous, le moment venu, marcher, parler, être propre…), c’est loin de suffire et 2 besoins fondamentaux doivent régulièrement être nourris chez lui :

-un besoin de liberté et de réalisation personnelle

-un besoin d’une base d’attachement suffisamment large et sécure pour oser affronter le monde et ses difficultés.

Quand le comportement d’un enfant nous interroge, nous agace ou nous blesse, demandons-nous alors lequel de ces deux besoins se manifeste alors ? A-t-il besoin de liberté ou d’attachement ? Si nous parvenons à le définir, nous répondrons mieux à ses attentes et désamorcerons alors plus souvent les situations conflictuelles.

Pour illustrer ces propos, acceptons la métaphore suivante qui suppose que les parents sont comme des porte-avions sur lesquels les enfants viennent régulièrement se poser pour refaire le plein d’amour, carburant nécessaire à l’envol suivant qui les incitera à partir explorer le monde. Au début, l’enfant étant petit, son réservoir l’est aussi. Il se vide vite et l’enfant doit alors souvent se poser sur le porte-avion pour refaire le plein. Et puis, l’enfant grandit, son réservoir aussi. Il peut espacer les pleins et s’envoler plus loin et plus longtemps… jusqu’à l’envol définitif ! CQFD.

Bien d’autres métaphores sont venues appuyer le discours qui n’en a gardé que plus de saveur et de force. La main de Caroline TERRAL mimant le fonctionnement du cerveau (qui ne s’achève qu’à 28 ans !) restera pour nombre d’entre nous, un temps fort de la conférence qui a tenu toutes ses promesses ! Clarté du propos, simple sans jamais être simpliste ou bêtifiant, bienveillant et déculpabilisant sans être pontifiant et moralisateur, voilà autant de termes élogieux pour définir une intervention de haut vol qui a ravi le public, venu nombreux, qu’il soit professionnel et\ou parent. Chacun est reparti nourri de pistes de réflexions aussi bien théoriques que pratiques et gageons maintenant que, dans les chaumières, les enfants que nous accompagnons, auront la chance d’être mieux compris et mieux accompagnés.

 Merci aux assistantes maternelles qui ont suggéré le thème ainsi que l’intervenante et 1000 fois merci au CIAS du Grand Figeac et aux Relais Assistantes Maternelles de Decazeville, Capdenac et Figeac. Les efforts conjoints de tous rendent possible l’éclosion de projets de qualité dont personne ne se lasse !!!

Enfin, rappelons aux curieuses qui souhaiteraient approfondir la réflexion qu’un certain nombre d’ouvrages sont disponibles sur le Ram de Figeac. Quant au livre qui a inspiré le thème de la conférence, il fait l’objet d’une présentation approfondie sur le site des assistantes maternelles www.assistantes maternelles.fr

Bonne lecture à tous !

 

 

 


Générale  Virginie Windels    6 novembre 2016


Articles Coup de cœur

Evénements à venir


Page précédente : Calendrier annuel Ludothèque
Page suivante : Coups de cœur